18 juin 2024
AirbnbPlateformes

Arnaque Airbnb : comment les identifier, s’en prémunir et y faire face

Comment identifier les signes d’une arnaque Airbnb ? Quelles sont les plus courantes ? Comment les éviter et obtenir un remboursement le cas échéant ? On vous explique tout.

La question est sur toutes les lèvres, dès lors qu’il s’agit de la plateforme de location la plus connue au monde : peut-on se faire arnaquer sur Airbnb ? Que vous soyez néophyte, voyageur averti ou encore propriétaire, la réponse est malheureusement affirmative. Mais, rassurez-vous, n’étant pas liée à un dysfonctionnement de la plateforme mais bien à la nature humaine, les escroqueries par le biais de Airbnb restent rarissimes. Selon les statistiques, seuls 3 à 7 % des séjours se passent mal, en grande majorité à cause de fausses annonces et fraudes financières.

Comment savoir si un logement Airbnb n’est pas une arnaque ?

Vérifiez l’identité du propriétaire

Soyez prompt à mener l’enquête concernant votre futur hôte et ne laissez surtout pas le hasard décider pour vous. Pour cela, quel meilleur moyen qu’internet ? Airbnb est une des rares plateformes à proposer aux voyageurs, ainsi qu’aux hôtes, de nombreux éléments de confiance pour organiser un séjour en toute confiance.

  • En tant que voyageur, afin de vous assurer que l’annonce consultée n’est pas une arnaque airbnb, la première chose à observer sont les avis déposés par les voyageurs précédents. la présence de nombreux avis et de bonnes notes, est un indice évident que l’annonce est sérieuse et bien réelle.
  • En tant qu’hôte / gestionnaire, vous avez aussi accès au profil du voyageur, aux notes obtenues par d’autres propriétaires lors de précédents séjours. Utilisez ces ressources mises à disposition par Airbnb pour vous assurer que vous recevez des voyageurs adéquats.

Un prix trop attractif ? Méfiance

La quête qui nous anime tous un jour, celle du tarif le plus intéressant, voire le plus bas, reste aléatoire et un leurre : en effet, les prix cassés cachent souvent quelque chose (de pas net).

Refusez les paiements non sécurisés

Si un hôte Airbnb (propriétaire ou gestionnaire professionnel) vous demande d’effectuer votre paiement en dehors d’Airbnb, arguant mille prétextes, ne prenez pas de risques, sauf si vous être redirigé vers son site web présentant toutes les garanties nécessaires. Mais même dans ce dernier cas, Airbnb proscrit que toute transaction financière n’ait lieu en dehors de sa plateforme.

L’état des lieux

Sachez que l’état des lieux n’est pas obligatoire dans le cadre de la location saisonnière. Il est donc à la discrétion de l’hôte, qui peut souhaiter le mettre en place. Si vous proposez des logements à la location via la plateforme Airbnb et si vous souhaitez imposer un état des lieux à vos voyageurs, nous vous recommandons vivement de l’indiquer dans l’annonce. Sans quoi, vos voyageurs pourraient être surpris.

Les arnaques Airbnb les plus courantes

Avances et acomptes

Un loueur vous réclame des avances et des acomptes supérieurs à 30 % (la demande d’acompte n’est en rien une arnaque mais elle ne doit pas excéder 30 % du prix total de la location), avec un prétexte différent à chaque fois, en vous menaçant d’annuler votre réservation si vous ne vous exécutez pas ? Mieux vaut passer votre chemin. En grande majorité, les réservations se paient en une seule fois sur Airbnb et dans de certains cas, Airbnb permet aux voyageurs de payer un acompte puis le solde, mais dans ce cas c’est Airbnb qui gère ces différentes étapes de paiement.

arnaque paiement internet airbnb
Ne payez jamais en dehors d’Airbnb

La fraude par mail

Cette dernière consiste en :

  • L’envoi de factures : sachez qu’Airbnb n’envoie pas de factures par mail aux utilisateurs (si vous en recevez, il s’agit certes de copies crédibles mais avant tout d’arnaques) ;
  • L’hameçonnage, consistant à recevoir un lien par mail (ressemblant fortement à celui d’Airbnb) afin que vous donniez vos informations personnelles confidentielles ;

Les annonces douteuses

  • Les annonces dites « fantômes », dans lesquelles un escroc déguisé en loueur propose à la location un logement qui, en réalité, n’existe pas (le bien est donc fantôme) ;
  • Les annonces mensongères : vous réservez une somptueuse villa en bord de mer pour vous retrouver dans un deux pièces en plein cœur de ville (le lieu existe réellement, mais vous êtes trompé par des photos volées ne correspondant pas au bien loué) ou alors vous louez le bien de vos rêves avec une façade somptueuse mais vous découvrez un intérieur insalubre (le propriétaire a sciemment omis de vous montrer les photos de l’intérieur de son bien) ;
  • Les fausses annonces : par le biais d’une usurpation d’identité et donc un profil d’hôte erroné, l’arnaqueur met en location un logement qui ne lui appartient pas et sans le consentement des propriétaires ;
  • Les avis mensongers complètent souvent une annonce douteuse : consultez un maximum de commentaires et renseignez-vous sur la réputation du loueur.

Là encore, pour vérifier la véracité d’une annonce, nous vous conseillons vivement de jeter un oeil aux notes et avis de l’annonce. Ceux-ci pourraient être faux me direz-vous. Des escrocs ne s’embêteraient probablement pas à faire générer 200 avis, mais 2 oui, prêtez donc bien attention à l’ancienneté des annonces, profils d’hôtes et avis.

La réservation multiple

La multi-réservation est une autre arnaque Airbnb relativement fréquente car très simple puisqu’elle consiste à louer plusieurs fois un même bien, et ce, à la même période. Le but de l’escroc est de toucher une pléthore de fois les 30 % d’acompte, des différents locataires, avant de disparaître dans la nature.

Le cambriolage prémédité

Vos vacances se passent à merveille, jusqu’à ce que vous soyez cambriolé. Hélas, ce vol peut avoir été prémédité et organisé par le propriétaire.

L’appâtage

Il consiste à recevoir un message de l’hôte escroc expliquant que le logement d’origine loué (une superbe villa) n’est hélas plus disponible pour une raison ou une autre (plomberie défectueuse, etc, …), message assorti d’une proposition de relogement vers un bien soi-disant similaire (en réalité, moindre).

L’arnaque Airbnb aux dommages

Un hôte arnaqueur vous envoie la photo d’un dommage que vous auriez causé (évidemment, concernant un objet de valeur) afin de tenter de garder votre caution. Si jamais vous soupçonnez quoi que ce soit ou que vous n’êtes pas à l’aise avec votre hôte, prenez des photos du logement et des équipements les plus sensibles dès votre arrivée dans le logement, afin de pouvoir prouver votre bonne foi.

Comment détecter une arnaque sur Airbnb ?

Soyez vigilant aux signes d’alerte suivants afin de limiter les risques :

  • Un langage répétitif, voire robotisé, peut être le signe d’un message d’arnaque Airbnb pré-écrit et envoyé au besoin (par exemple, une demande de renseignements sur votre beau chalet de montagne alors que vous louez un appartement en centre-ville) ;
  • Méfiez-vous des mails aux interminables explications et/ou histoires et ne croyez pas non plus à tout ce que vous lisez ;
  • Laissez tomber si vous croulez sous les informations, notamment inutiles (mention d’une profession censée être rassurante, etc) ;
  • Lisez les commentaires, récents comme anciens ;
  • Si votre invité précise qu’il organise un séjour « surprise » pour l’un de ses proches, restez vigilant, vérifiez le profil du voyageur, exigez qu’il ait une photo, description et soumis sa pièce d’identité à la plateforme, voire en imposant une politique d’annulation stricte ;
  • Croisez autant que possible toutes vos informations (si un voyageur est peu ou pas curieux et s’il ne précise pas son numéro de téléphone sur son profil, vous pouvez être suspicieux) ;
  • Au moment du paiement, vérifiez que l’invité vous règle par le biais d’un paiement sécurisé de la plateforme, seul moyen aussi de bénéficier de la garantie Aircover
  • Les incohérences de tout bord : par exemple, un voyageur vous demande si votre bien est disponible à des dates précises avant de vous dire que de toute façon, ses dates de location sont flexibles ;
  • Fiez-vous à votre intuition : si cela vous parait trop beau pour être vrai … c’est sans doute le cas !

Comment faire si on se fait arnaquer sur Airbnb ?

Faites un signalement

Sans faire de délation gratuite, bien sûr, signalez tout ce qui vous paraît suspect à Airbnb. Un escroc qui disparaît de la plateforme, c’est toujours une bonne nouvelle. Vous pouvez aussi vous reporter à la politique Airbnb en matière d’autorisations.

Contactez le Centre d’Aide

Si malgré tous nos précédents conseils, vous êtes victime d’une arnaque Airbnb, agissez dans les plus brefs délais. Contactez directement Airbnb par le biais du Centre d’Aide afin d’exposer votre requête et faire jouer les assurances au besoin afin d’obtenir une annulation et/ou un remboursement.

Romain Giacalone, consultant expert en location courte durée, est le fondateur de Welkomz.

Auteur: Romain Giacalone

Romain Giacalone

Romain Giacalone, consultant expert en location courte durée, est le fondateur de Welkomz.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *