18 juin 2024
IndustrieActualité

DPE location saisonnière : les informations à connaître

Ces derniers mois, les mesures concernant les locations saisonnières se multiplient, afin de réguler le marché. En effet, certains tendent à les considérer comme des concurrents à la location « classique » ou comme une alternative pour les propriétaires qui ne peuvent plus louer leur logement sur le long terme s’il est considéré comme une passoire thermique. Le gouvernement envisage donc de mettre en place un DPE location saisonnière à partir de 2024. On fait le point sur le sujet.

Le DPE location saisonnière est-il obligatoire ?

A l’heure où nous publions cet article, le DPE pour les locations saisonnières n’est pas encore une obligation. Ce diagnostic de performance énergétique (DPE) est à l’heure obligatoire pour mettre un bien en location longue durée. En 2025, le gouvernement prévoit même que les logements considérés comme des « passoires thermiques » soient interdits à la location. La loi sur les meublés de tourisme vise en effet à durcir les différentes réglementations dans le domaine de la location courte durée.

Concernant les locations d’une durée inférieure à 120 jours, le DPE n’est pas une obligation pour la location. L’article R 134-1 du Code de la construction et de l’habitat définit la durée maximale de location saisonnière à quatre mois par an.

Pour le moment, la loi « Climat et résilience » ne vise que les logements en location longue durée. Mais en Avril 2023, un projet de loi a été déposé à l’Assemblée Nationale demande de rétablir un certain équilibre entre tout type de locations en matière de performances énergétiques.

Comme l’indique Thomas Montgrandi, de Face/B, « les locations saisonnières ne sont pas concernées par l’interdiction de location en cas de DPE mauvais (< E). Mais il se pourrait que cela devienne le cas si des projets de lois venaient à passer ».

Si toutefois vous avez acheté un ou plusieurs biens pour les mettre en location saisonnière, il convient toutefois de bien faire attention à leur DPE lors de l’achat. Ce certificat doit d’ailleurs être obligatoirement remis lors de l’acte de vente. Sachez que plus la lettre est au début de l’alphabet, meilleur est le résultat de votre DPE. Le résultat est compris entre A et G. A correspond à la manière note possible et G au pire.

L’importance de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique

travaux dpe location saisonnière
Procéder à des travaux d’isolation permet d’améliorer le DPE d’un logement (crédit : Erick McLean via Unsplash)

Si le DPE location saisonnière n’est pas encore obligatoire, rien ne dit que cela va rester en l’état encore de nombreuses années. Si vous avez un DPE affichant des performances énergétiques médiocres, il est plus que recommandé de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, même si vous dédiez exclusivement votre bien à la location courte durée.

Selon Thomas Montgrandi, « ne pas faire sa rénovation énergétique est risquée si la loi venait à passer.  Mais elle ne pourrait passer avec des échéances à court terme car trop de biens sont concernés et pas assez d’entreprises disponibles. Donc à terme il faut maximiser ses revenus avec une rénovation pour assurer l’attractivité du bien et préparer son projet de réno énergétique à court / moyen terme seul ou avec sa copropriété. »

Commencer son projet rénovation par les postes prioritaires

Dans certains cas, la rénovation n’est pas forcément obligatoire, mais elle apparaît comme évidente. Ce n’est pas parce que le bien est en location quelques mois dans l’année que vous devez louer une « passoire énergétique ».

Pour obtenir de meilleures performances énergétiques, il est nécessaire :

  • d’isoler parfaitement le logement (combles, murs…)
  • de remplacer les fenêtres avec des huisseries plus isolantes ;
  • d’améliorer le système de chauffage, en optant par exemple pour une pompe à chaleur.

L’amélioration du DPE passe essentiellement par des travaux liés aux performances énergétiques. L’isolation thermique d’un logement doit être une priorité, qu’il s’agisse d’une location courte durée ou longue durée. En effet, les déperditions énergétiques se font par le toit, les murs ou bien encore les portes et fenêtres. Dans le cas d’une maison, par exemple, plus de 30% des déperditions de chaleur se font par le toit. Résultat, vos factures de chauffage n’ont de cesse d’augmenter.

Le saviez-vous ? Les déperditions énergétiques peuvent s’effectuer de différentes manières :

  • via le renouvellement d’air, notamment la VMC et les grilles d’aération présentes dans le logement. Toutefois, ces pertes sont considérées comme normales, car elles résultent du renouvellement de l’air intérieur ;
  • par le biais des murs ou des menuiseries. Ces parois séparent l’intérieur de votre logement de l’extérieur ;
  • au travers des ponts thermiques. Il s’agit d’une rupture de l’isolation, qui peut être dû à une mauvaise construction, l’installation d’un équipement isolant peu performant ou bien encore d’un problème d’humidité.

Avant de vous lancer dans des travaux ou pour simplement prendre conscience de la situation, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel certifié pour réaliser un audit énergétique. Grâce à cet audit, vous pouvez ainsi prioriser les travaux à effectuer et connaître le montant d’investissement nécessaire pour ces travaux.

De manière générale, les travaux pour améliorer les performances énergétiques sont généralement associés à une amélioration du système de ventilation présent dans le logement, pour avoir une meilleure qualité de l’air. Vous pouvez par exemple opter pour une VMC double-flux, qui est le meilleur choix pour une rénovation énergétique.

Quelles sont les 3 choses les plus simples à rénover pour sa location saisonnière ?

Sans vous lancer dans de gros travaux de rénovation énergétique, il y a des choses à faire pour rénover votre location saisonnière. Nous avons posé la question à Thomas Montgrandi :

Dans une rénovation énergétique, tout dépend si on est dans un bien individuel ou en copropriété. Le plus simple, mais pas le plus impactant, sont les éléments qui ont besoin d’énergie pour fonctionner : électroménager, ampoules etc. Ou d’autres ressources (chasse d’eau double flux etc.). Le plus impactant est ce qui va réduire les dépenses énergétiques liées au chauffage (système de chauffage, isolation et ventilation). La meilleure solution étant de passer sur de l’isolation par l’extérieur (ITE) afin d’être plus efficace, de ne pas perdre de foncier, et ne pas toucher aux cellules privatives. Si on fait une isolation par l’intérieur (ITI) cela fait perdre du foncier, mais il faut revoir le doublage intérieur et donc tout ce qui est lié au mur : déco, réseau électrique etc.

qoute-mark

Quels sont les bénéfices directs que l’on constate après une rénovation ?

logement rénové airbnb
Un intérieur rénové met encore plus en valeur une location saisonnière (crédit : Andrea Davis via Unsplash)

Se lancer dans des travaux de rénovation pour améliorer son DPE location saisonnière est une très bonne idée. Parmi les bénéfices directs que l’on peut constater, Thomas Montgrandi note :

  • Un meilleur confort de vie : l’air est plus sain dans le logement. En hiver, vous aurez plus chaud à la maison sans avoir à augmenter le chauffage. Au contraire, en plein été, il fera moins chaud à l’intérieur. Avec un intérieur mieux isolé, pas besoin d’installer une clim réversible.
  • Des économies : après une rénovation, on assiste à une baisse des dépenses liées aux consommations d’énergies A l’heure où le gaz et l’électricité sont de plus en plus chers, c’est une bonne nouvelle.

Autre avantage non négligeable : en proposant un bien parfaitement isolé et rénové, vous pouvez augmenter vos revenus tirés de votre location saisonnière. Un logement bien isolé permet de réduire ses dépenses de chauffage comme de climatisation. Ce même raisonnement est également valable pour l’eau chaude, une bonne nouvelle pour vos charges car les locataires font souvent moins attention à la durée de leur douche lorsqu’ils ne sont pas chez eux.

Si vous avez des dépenses énergétiques moins élevées, vous pouvez ainsi avoir une meilleure marge !

Les voyageurs sont de plus en plus soucieux de l’impact écologique de leur séjour

Nous l’avons déjà évoqué à plusieurs reprises sur Welkomz mais les voyageurs sont de plus en plus soucieux de leur empreinte écologique lorsqu’ils voyagent. Proposer une location saisonnière avec une bonne note énergétique est donc un véritable atout pour vous.

N’hésitez pas à indiquer clairement sur vos annonces que le logement est éco-responsable, possède de bonnes performances énergétiques, etc. Ce critère peut même être un atout pour louer votre bien plus cher.

A titre d’information, Atout France propose un classement des meublés de tourisme qui intègre des critères liés à la réduction d’énergie et à l’aspect éco-responsable des logements. Sachez qu’il existe aussi le label Clef Verte qui concerne exclusivement les locations de courte durée qui s’inscrivent dans une démarche écologique.

A qui faire appel pour réaliser un DPE ?

On peut vite se sentir perdu face aux nombreuses offres de réalisation de DPE disponibles sur le marché. Si vous souhaitez réaliser un DPE location saisonnière, nous vous recommandons vivement de faire appel à un professionnel certifié. Pour trouver un professionnel, consultez la liste proposée par le ministère de la Transition Ecologique, de la cohésion des territoires et de la mer en cliquant ici.

Quel est le prix moyen d’un DPE ?

N’hésitez pas à faire faire plusieurs devis avant de choisir un professionnel, afin de comparer les prix. En effet, le tarif d’un DPE n’est pas réglementé. En règle générale, d’après nos recherches, les prix sont compris entre 100 et 250€ lorsqu’ils sont réalisés par un professionnel certifié. L’ADEME (Agence pour la transition écologique) indique que le prix peut varier en fonction de plusieurs critères :

  • la surface du bien ;
  • le type de logement (maison ou appartement) ;
  • la localisation
  • le système de chauffage
  • le savoir-faire du professionnel

Vous l’aurez compris, même si la loi sur le DPE location saisonnière n’est pas encore passée, on ne peut laisser de côté les performances énergétiques d’un bien, même s’il est loué en location courte durée. N’hésitez pas dès que vous le pouvez à faire des travaux de rénovation, pour améliorer les performances énergétiques de votre logement et son confort.

Auteur: Amélie Manceau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *